perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Pierre Pitot (1ère moitié XVIIe Randonnai - ? )


par Jean-François Loiseau
publié le 28 octobre 2017, mis à jour le 12 avril 2023

Église Saint Malo de Randonnai Église Saint Malo de Randonnai

Pierre Pitot est originaire de la paroisse Saint-Malo de Randonnai, un village du Perche situé dans le département de l'Orne en région Normandie (France)[1]. Il est engagé par Noël Juchereau le 1er mars 1648 devant Me Choiseau, notaire à Tourouvre, pour une durée de 3 ans moyennant 66 livres par an dont 15 livres d'avances sur salaire. Il ne sait pas signer.

Lors de son départ en 1648, Pierre Pitot avait déjà quatre enfants dont le dernier est baptisé le 15 mai 1648. Pierre Pitot n'a pas fait souche au Canada où on ne retrouve aucune trace de cet engagé. Il est probable qu'il soit rentré dans le Perche après son engagement terminé en Nouvelle-France.

Le PREFEN précise qu'en 1672-1673, il est maître fondeur en grand fourneaux.

note
 [1] Depuis le 1er janvier 2016, Randonnai est rattaché à la commune nouvelle Tourouvre-au-Perche qui regroupe 10 communes déléguées (Autheuil, Bivilliers, Bresolettes, Bubertré, Champs, La Poterie-au-Perche, Lignerolles, Prépotin, Randonnai et Tourouvre).
sources
 • Landry, Y. (2005). Programme de Recherche sur l'Émigration des Français en Nouvelle-France (PREFEN). Université de Caen Basse-Normandie, Centre de recherche d’histoire quantitative. https://www.unicaen.fr/mrsh/archivesCrhq/prefen/www.unicaen.fr/mrsh/prefen/index-2.html
 • L’émigration tourouvraine au Canada : Catalogue de l’exposition. (1984). Municipalité de Tourouvre.

327 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en août 2021

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec

l'Association Perche-Canada

© 2023 perche-quebec.com - Tous droits réservés