perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Marguerite Aubert (~ 1619 Perche - après 1692 Canada)

Marguerite Aubert serait née vers 1619 à La Ventrouze. Les registres paroissiaux de cette paroisse sont aujourd’hui disparus. Les sources canadiennes sont quasi muettes sur ses origines. On sait d’après son contrat de mariage avec Michel Fillion qu’elle est « native de la province du Perche, diocèse de Sées ». Les noms de ses parents sont inconnus.

D’après de nombreux historiens, s’inspirant des travaux d’Archange Godbout puis de Madame Montagne, Marguerite Aubert est originaire de la Ventrouze dans le Perche et ses parents sont Guillaume Aubert et Aliénor Chaline (épouse du pionnier Jacques Lehoux en secondes noces). Toutefois, selon les dernières recherches du PREFEN datant de 2005, rien ne vient valider cette filiation supposée.

Marguerite Aubert arrive au Canada vers 1635. Elle épouse en premières noces, le 20 novembre 1635, Martin Grouvel à Québec. Ils n’ont pas d’enfant. Le 26 septembre 1661, elle épouse en secondes noces, à Québec, le parisien Michel Fillion, après avoir passé un contrat de mariage le 22 septembre 1661. Le couple n’a pas d’enfant.

On n'a pas trouvé l'acte de décès de Marguerite Aubert. Toutefois, elle décède après le 22 avril 1693, date d'une donation faite à l'Hôpital général de Québec.

source
 • PREFEN


308 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés