perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Les noms percherons dans le Québec d’aujourd’hui

L’Institut de la statistique du Québec a publié en mai 2006 une étude intitulée « Les noms de famille au Québec : aspects statistiques et distribution spatiale ».

Une analyse des noms selon le rang révèle une forte présence de noms de pionniers percherons dans les 100 premiers noms de famille au Québec aujourd’hui, dont deux dans le trio de tête. Tremblay est aujourd'hui le nom de famille le plus courant au Québec, porté par environ 81 500 personnes[1], tous des descendants de Pierre Tremblay, l’unique Tremblay venu de France. Au second rang, on trouve un autre nom percheron, Gagnon, porté par 59 800 québécois.
Les 100 premiers noms de famille du Québec en 2005
L’étude s’est intéressée aux noms des 2,5 millions de parents des 1,3 million d’enfants nés au Québec entre 1986 et 2000, liste établie à partir des fichiers d’enregistrement statistique des naissances pendant cette période. Après la standardisation des noms, par exemple Boulette et Boulay standardisés en Boulet, le corpus comprend 150 000 noms différents.

Les 20 premiers noms de famille du Québec en 2005

Estimation [1] de l'effectif de la population portant le nom
1
81 500
2
59 800
3
Roy
57 000
4
52 300
5
40 100
6
Gauthier
39 500
7
Morin
37 700
8
Lavoie
34 800
9
34 000
10
33 900
11
Ouellet
33 800
12
32 900
13
32 500
14
Lévesque
31 200
15
Bergeron
30 200
16
Leblanc
27 800
17
Paquette
27 400
18
Girard
26 900
19
Simard
26 800
20
25 800

21 noms de pionniers percherons
dans les 100 premiers noms de famille du Québec en 2005

Estimation [1] de l'effectif de la population portant le nom
1
81 500
2
59 800
4
52 300
5
40 100
9
34 000
10
33 900
12
32 900
13
32 500
20
25 800
23
22 500
26
22 200
35
19 200
61
14 300
62
14 300
66
13 900
72
13 300
74
13 000
83
12 400
89
11 800
91
11 800
94
11 500

nom provenant d'une seule famille de pionniers percherons (tous les Québecois portant ce nom descendent d'une même famille de pionniers percherons)
nom porté par plusieurs immigrants aux origines diverses (percheronne et autres)
note  [1]  Estimation effectuée par l'Institut de la statistique du Québec à partir des proportions calculées dans le corpus de 2,5 millions de noms de parents d'enfants nés de 1986 à 2000 appliquées à la population de 7,6 millions estimée en janvier 2005.
source Institut de la statistique du Québec et perche-quebec.com ; infographie perche-quebec.com


L’étude de l’Institut de la statistique du Québec comptabilise les noms, toutes souches confondues. Pour les noms aux souches multiples, il n'est donc pas possible d’isoler la part de la population qui descend du pionnier percheron. Par exemple, pas moins de 19 pionniers sont à l’origine des Pelletier du Québec. Combien descendent directement du couple de percherons Guillaume Pelletier dit le Globoteur (~1598 Bresolette – 1657 Beauport) et Michelle Mabille (1592 Tourouvre – 1665 Québec)? L’étude n’y répond pas.

Rang Nom Fréquence % [1] Commentaire
1 Tremblay 1,08 Tous les Tremblay québécois descendent du pionnier Pierre Tremblay mais, contrairement à une croyance populaire, ce pionnier n’est pas l’ancêtre du plus grand nombre de personnes ; il ne doit sa réputation qu’au grand nombre de descendants masculins mariés. « Pierre Tremblay, qui n’a eu que 4 fils mariés, a eu 143 arrière-petits-fils mariés homonymes », précisent les auteurs de l’étude.
2 Gagnon 0,79 Tous les Gagnon québécois descendent de la famille percheronne pionnière originaire de Tourouvre et de la Ventrouze. « La famille Gagnon s'est toujours classée en rang parmi les trois premières familles depuis l'arrivée de ces ancêtres au pays. Depuis le milieu du dix-neuvième siècle, elle a toujours occupé le deuxième rang », indique l’Association des familles Gagnon et Belzile.
4 Côté 0,69 Tous les Côté québécois descendent du pionnier Jean Côté. Le lieu d'origine de Jean Côté est inconnu ainsi que sa date de naissance. Certains le croient venu de Mortagne-au-Perche mais aucun registre percheron ou québécois ne vient confirmer cette hypothèse.
5 Bouchard 0,53 Les Bouchard québécois descendent de 8 pionniers. Le percheron est Claude Bouchard dit « Le Petit Claude » (vers 1626 Saint-Cosme-de-Vair - 1699 Saint-François-Xavier-de-la-Petite-Rivière).
9 Fortin 0,45 Si Julien Fortin est l’ancêtre maternel direct de Madonna, il l’est également de près de 90% des Fortin d’Amérique ![2]
10 Gagné 0,45 Tous les Gagné québécois descendent des frères percherons Louis et Pierre Gagné.
12 Pelletier 0,44 Pas moins de 19 pionniers sont à l’origine des Pelletier du Québec. Le percheron est Guillaume Pelletier dit le Globoteur, époux de Michelle Mabille.
13 Bélanger 0,43 Les Bélanger du Québec descendent de deux pionniers : François, le percheron parti en 1634 de Mortagne-au-Perche et Nicolas Bélanger, le normand originaire de Touques (évêché de Lisieux).
20 Boucher 0,34 Une douzaine de migrants introduisent le patronyme Boucher en Nouvelle-France. Mais c’est bien le percheron Marin, originaire de Saint-Langis-lès-Mortagne, dont descendent majoritairement les Boucher du Québec.[3]
23 Cloutier 0,30 Bien que le nom de Cloutier arrive au 23e rang des premiers noms, avec une proportion de 0,30 %, Zacharie Cloutier et son épouse Xainte Dupont sont les pionniers français ayant le plus grand nombre de descendants aujourd’hui quand on ne tient pas compte du nom.
26 Fournier 0,29 Pas moins de 12 pionniers sont à l’origine des Fournier au Québec[4]. Le percheron est Guillaume Fournier.
35 Landry 0,25 Trois ancêtres ont introduit le nom de Landry, un au Québec et deux en Acadie: Guillaume Landry, originaire de La Ventrouze dans le Perche, arrive à Québec en 1655. René Landry dit l’Aîné naît en France, peut-être à La Chaussé, dans le département de la Vienne vers 1618. René Landry dit le Jeune naît dans un village de l’ouest de la France vers 1634, de parents dont on ignore les noms. Ces deux derniers s’installent en Acadie.[5]
61 Dion 0,19 Les Dion du Québec sont pour la plupart des Guyon! Les erreurs de prononciation ont transformé le patronyme au fil des siècles.
62 Mercier 0,19 Le pionnier percheron est Julien Mercier originaire de Tourouvre.
66 Langlois 0,18 On compte neuf souches de Langlois venus s’établir en Amérique. La plus ancienne et principale souche est celle du pionnier percheron Noël Langlois originaire de Saint-Léonard-des-Parcs.
72 Dubois 0,18 Les Dubois du Québec ne descendent pas des deux pionniers percherons Jean Dubois dit La Fantaisie et de Pierre Dubois dit Morel; on ne trouve pas trace de Jean Dubois dans les registres québécois tandis que le second n'a eu qu'une seule fille. Les Dubois du Québec ont plusieurs souches: François Dubois dit Lafrance, Antoine Dubois dit Laviolette, François Dubois dit Jolicoeur, René Dubois dit Brisebois, Jean Quintin dit Dubois, Jacques Dubois et Catherine Vieillot, Jean Dubois. [6]
74 Paradis 0,17 Tous les Paradis québécois descendent de la famille percheronne pionnière originaire de Mortagne-au-Perche, paroisse Saint-Germain de Loisé.
83 Gravel 0,16 Les Gravel du Québec descendent tous de Joseph-Massé Gravelle, originaire du Perche et arrivé en Nouvelle-France en 1641.
89 Giroux 0,16 Les Giroux québécois descendent pour la plupart du percheron Toussaint Giroux originaire de Réveillon (Orne).
91 Leduc 0,16 5 pionniers Leduc sont à l’origine des Leduc du Québec : Antoine (Louvetot), Jean (Igé), Jean-Baptiste (St-Jean-de-Luz), Pierre (Rouen) et René (Brézé).[7]
94 Lambert 0,15 7 pionniers sont à l’origine des Lambert du Québec; certains ne portaient pas le patronyme Lambert comme Augustin Hébert dit Jolicoeur, René Hubert et Claude Robillard![8] Le pionnier percheron est Aubin Lambert dit Champagne.

note: La fréquence d'un nom est le pourcentage de la population du Québec qui porte ce nom. Estimation effectuée par l'Institut de la statistique du Québec à partir des proportions calculées dans le corpus de 2,5 millions de noms de parents d'enfants nés de 1986 à 2000 appliquées à la population de 7,6 millions estimée en janvier 2005.
sources
 [1]  Institut de la statistique du Québec
 [2]  FORTIN - le Québec, une histoire de famille
 [3]  BOUCHER - le Québec, une histoire de famille
 [4]  FOURNIER - le Québec, une histoire de famille
 [5]  LANDRY - le Québec, une histoire de famille
 [6]  Association des familles Dubois
 [7]  Association des Leduc d'Amérique
 [8]  Association des Lambert d'Amérique
308 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés