perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Jacques et Michel Aubin, deux frères pionniers originaires de Tourouvre

Jacques et Michel Aubin sont les fils de Jacques Aubin et de Jacqueline Cornilleau. Leurs parents se sont mariés à Saint-Aubin de Tourouvre le 3 novembre 1619.

La famille Aubin était ancienne à Tourouvre. Une requête des habitants de cette localité à l'évêque de Chartres, datée de 1550, porte la signature de Mathurin Aubin.

Jacques Aubin, père des émigrants Jacques et Michel, exerçait les professions de tonnelier (1623), bardelier (1626) et laboureur (1650). Le couple a au moins eu neuf enfants dont huit ont été baptisés à Saint-Aubin de Tourouvre.

Plaque commémorative des émigrants de Tourouvre- © 2014 www.perche-quebec.com

Plaque apposée à l'intérieur de l'église Saint-Aubin de Tourouvre
© 2014 www.perche-quebec.com

Jacques Aubin (1624 Tourouvre - ?)

Jacques Aubin est baptisé le 29 août 1624 en l'église Saint-Aubin de Tourouvre. Célibataire, il part vers 1651 en Nouvelle-France.

Hormis un acte de cession signé devant maître Guillaume Audouart le 26 septembre 1654 qui témoigne de sa venue au Canada, Jacques Aubin fils n’a pas laissé de trace de son passage dans les archives canadiennes. Il rentre en France vers 1654.

Michel Aubin (~ 1639 Tourouvre - 1688 Saint-Pierre, Ile d’Orléans)

Michel Aubin est né vers 1639 à Tourouvre. Célibataire, il part vers 1663 en Nouvelle-France.

Il est confirmé en janvier 1664 à Beauport. En 1666, il déclare être le domestique du notaire Paul Vachon toujours à Beauport. Le 16 octobre 1669, il contracte à Québec devant maître Paul Vachon un mariage avec la fille du roi Marie Prévost, originaire de Mortagne-sur-Gironde (Saintonge - France). Il l’épouse à l’église de Sainte-Famille de l'Ile d’Orléans, le 11 juin 1670. Le couple s'installe à Sainte-Famille où naissent leurs deux enfants.

Michel Aubin décède le 16 avril 1688 à Saint-Pierre de l'Ile d’Orléans où il n’est enterré que trois jours plus tard.

sources
  • PREFEN
  • Rapport de l'Archiviste de la province de Québec. Québec, Louis-A. Proulx, Imprimeur de sa Majesté le Roi, 1921-1960, 1975, p. 118.


  • 326 émigrants percherons

    partis en Nouvelle-France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
    Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en mai 2019

    Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
    en partenariat avec
    l'Association Perche-Canada
    © 2020 perche-quebec.com - Tous droits réservés