perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Paul Bertrand dit Saint-Arnaud (1661 Verneuil-sur-Avre - 1739 Sainte-Geneviève-de-Batiscan)
Arbre de parenté de Paul Bertrand dit Saint-Arnaud avec Madonna

Paul Bertrand dit Saint-Arnaud est baptisé le 27 novembre 1661 en l’église de la Madeleine de Verneuil-au-Perche. Chef-lieu de canton du sud de l’Eure, la ville de Verneuil s’appela « Verneuil-au-Perche » jusqu’à la Révolution française, puis Verneuil-sur-Avre par la suite; le Grand-Perche d’autrefois allait jusqu’au bout de l’Avre, à Dreux.

Paul Bertrand est le sixième enfant de Jean Bertrand et Marie Nelz qui tiennent alors depuis un an et demi l’auberge du Pot-d’Étain, établissement renommé de la ville. Son père figure au nombre des vingt-quatre bourgeois de Verneuil appelés à élire le maire.

Paul Bertrand s’engage dans les troupes de marine et intègre une compagnie du régiment de Vaudreuil, époque probable où il choisit un surnom, comme de nombreux militaires. Ce sera, sans qu’une explication puisse être trouvée à ce choix, Saint-Arnaud. Son itinéraire militaire suit peut-être les traces d’un certain Jacques Petit dit Verneuil (~ 1665 Paris - 1699 Québec), arrivé à Québec vers 1685, « trésorier des troupes de marine » dont le surnom paraît attester d’un lien avec les rives de l’Avre.

Paul Bertrand est mentionné pour la première fois en Nouvelle-France en 1693. Il épouse le 3 juin 1697 à Batiscan, Gabrielle Baribeau, veuve de Guillaume Le Bellet. Celle-ci est déjà mère de deux enfants. De l’union de Paul Bertrand et de Gabrielle Baribeau naissent huit enfants.

Paul Bertrand décède en 1739 à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

De nos jours, après dix ou onze générations selon les branches, on recense vingt-cinq mille descendants de Paul Bertrand en Amérique du Nord, du Québec à la Louisiane, pour un nombre estimé de cent mille. Madonna est une de ses descendantes.

sources
 • GANIVET Michel, http://perche-canada.net
 • Blog de L'association des Amis des Bertrand et Saint-Arnaud en France (ADBSTAR-FRANCE)

Les rives de l’Avre et la Nouvelle-France

Lorsque le Vernolien Paul Bertrand s’embarque à La Rochelle vers 1693, la Nouvelle-France est déjà très présente dans les esprits de sa cité natale et notamment sur les rives de l’Avre. Dès 1534 déjà, le cardinal Le Veneur (1505-1543), évêque de Lisieux, dont la famille possède la seigneurie de Tillières située à douze kilomètres à l’est de Verneuil, joue un rôle déterminant auprès du roi François Ier afin de soutenir la première expédition de Jacques Cartier. Depuis 1659, François de Montmorency-Laval (1623-1708), originaire de Montigny-sur-Avre, est devenu le premier évêque de Québec. Plusieurs habitants de Verneuil ou des alentours sont cités à divers titres, comme ayant œuvré en Nouvelle-France.




308 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés