perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Michel Chastel (1644 Randonnai - Canada)

Église Saint Malo de Randonnai Église Saint Malo de Randonnai

Michel Chastel est baptisé le 5 octobre 1644 en l'église Saint-Malo de Randonnai. Il est le fils de Jean Chastel et Julienne Moulin.

Sa mère demeure à Tourouvre en 1660. Il arrive au Canada vers 1661. Michel Chastel est cité dans un acte passé à Tourouvre en 1663 où l'on fait référence à son absence du pays.

Il est confirmé le 11 avril 1662 à Québec. Le 4 juin 1674, il obtient une concession dans la seigneurie de Lauzon. Devant le notaire Gilles Rageot, le 1er novembre 1677, Michel Chastel donne procuration à Pierre Cochereau qui doit repartir vers la France, pour recevoir les deniers des détenteurs de son bien. Dans cette procuration, il est noté « Michel Chastel, fils de défunt Jean et de Julienne Moulin, vivant de la paroisse d'Autheuil près Tourouvre au Perche ».

Michel Chastel épouse à Neuville le 23 octobre 1685 Françoise Marguerite Lambert, fille du pionnier tourouvrain Aubin Lambert dit Champagne et Elisabeth Aubert, baptisée le 27 août 1671 à Saint-Augustin (Canada). Le couple aura six enfants.

Michel Chastel décède avant le 23 juillet 1703, date de remariage de sa veuve.

source
 • fiche du PREFEN


308 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés