perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Marin Chauvin dit Lafortune
(1625 Saint-Mard-de-Réno - ? Canada)
Arbre de parenté de Marin Chauvin avec Madonna Arbre de parenté de Marin Chauvin avec Jim Carrey

Le Grand Mesnil à Saint-Mard-de-Réno
Le Grand Mesnil - maison où vécut Marin Chauvin à Saint-Mard-de-Réno
crédit: PREFEN

Marin Chauvin est baptisé le 16 mars 1625 en l'église Saint-Médard de Saint-Mard-de-Réno, une commune du Perche située dans le département de l'Orne en région Normandie (France). Il est le fils de Nicolas Chauvin et de Catherine Piedgare. Ce manoeuvre demeurant au lieu-dit « Le Grand Mesnil » à Saint-Mard-de-Réno est âgé de 23 ans quand il signe, le 8 mars 1648, devant Me Choiseau notaire de Tourouvre, un contrat d'engagement qui le lie pour trois ans à Noël Juchereau du Chastellier moyennant 40 livres par an dont 10 livres d'avance.

Parti de La Rochelle, Marin Chauvin débarque en 1648 en Nouvelle-France. Il épouse vers 1649 la normande Marie Gillette Baune (ou Banne), fille de Marin Baune et Isabelle Boire du bourg d'Argences (Calvados).

Le couple n'a eu qu'un seul enfant, Marie, baptisée à Trois-Rivières le 8 septembre 1650. Agée d'à peine 14 ans, Marie se mariera le 25 novembre 1664 à Trois-Rivières avec Rolin Langlois qui mourra quelques mois après son mariage en avril 1665. Devenue veuve, Marie Chauvin épouse en secondes noces le rouennais Jean Denoyon le 20 juillet de la même année toujours à Trois-Rivières.

Marin Chauvin meurt très jeune, peu de temps après son mariage; toutefois, on ignore la date exacte de sa mort.

Sa veuve Gillette Baune se remarie le 27 juillet 1653 avec le vendéen Jacques Bertault. De leur union naissent six enfants: Jacques, Marguerite, Suzanne, Elisabeth (Isabelle), Jeanne et Nicolas. La vie du couple bascule le 12 août 1671 à Trois-Rivières lorsque leur fille Elisabeth se marie à Julien La Touche, soldat du régiment Carignan-Salières. Très vite, la jeune épouse qui est seulement âgée de 12 ans est victime de violences de la part de son mari paresseux, jaloux et alcoolique. Jacques Bertault et sa femme tentent à plusieurs reprises de sortir leur fille de cette situation mais échouent à chaque fois. Ils arrivent à la conclusion que seule la mort de leur gendre pourra délivrer leur fille de ce monstre. Une première tentative d'empoissonnement par une plante mortelle échoue le dimanche 15 mai 1672. Deux jours plus tard, le couple se rend chez Jacques La Touche; une rixe éclate entre Gillette et son gendre. Gillette saisit une houe et frappe Jacques La Touche à la tête. Entendant les cris, Jacques Bertault intervient et porte un coup fatal à son gendre sous les yeux d'Elisabeth. Il est arrêté le jour même. Sa femme et sa fille fuient dans la forêt; ils seront arrêtés le 21 mai.

Les trois prisonniers sont envoyés à Québec et la vérité éclate. Le 8 juin 1672, le verdict tombe; tous les trois sont condamnés à mort pour l'assasinat de Julien la Touche. Le lendemain, ils font appel de la sentence de mort devant le conseil souverain mais cet appel est rejeté. La veuve Elisabeth (Isabelle) Bertault est graciée en raison de son très jeune âge. Elle est néanmoins contrainte d'assister à l'exécution de ses parents et de payer une amende de 60 livres. Le 9 juin 1672 à quatre heures de l'après-midi, Jacques Bertault et Gillette Baune sont pendus sous les yeux de leur fille. Gillette Baune est inhumée le jour même à Québec.

sources
 • Au Perche des Canadiens Français, Pays d'accueil Perche, juillet 1991, 88p.
 • fiche de Marin Chauvin du PREFEN
 • fiche de Jacques Bertault du PREFEN


308 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés