perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Charles Crespon (1689 Connerré - ? )

Charles Crespon est baptisé le 27 décembre 1689 à Connerré, une commune du Perche Sarthois située dans le département de la Sarthe (France). Il est issu du second mariage de son père, Julien Crespon, bourrelier, avec Marie Picoleau célébré à Connerré le 10 février 1681. Son père s'était marié une première fois avec Perrine Geslain le 4 juin 1674 à Tuffé (Sarthe)[1].

Le 13 juin 1719, Charles Crespon, boucher, se marie avec Anne Rocquain à Connerré[1]. Huit enfants naitront de cette union entre 1721 et 1731.

Charles Crespon émigre seul en Nouvelle-France vers 1732, date à laquelle sa présence est mentionnée pour la première fois dans les registres Québécois[2]. Le 24 novembre 1732, Charles Crespon est présent au mariage de Guillaume Ponteu et Marie Charlotte Chaillé à Québec (Notre-Dame).

Le 14 septembre 1731, un « Crépin dit Desfossés, Charles (33 ans), Connerré, Maine, soldat de M. LaRonde » est mentionné dans le Registre journalier des malades de l'Hôtel-Dieu de Québec. Le 28 février 1734, un « Crépon dit Defaussais, Louis, soldat de M. Boishébert » est mentionné dans ce même registre mais le prénom ne correspond pas à notre émigrant sarthois. Deux années plus tard, le 16 septembre 1736, un « Crepon dit Defaussais, Charles (22 ans), Maine, boucher »[3] y est enregistré ; l'âge indiqué n'est pas celui de Charles Crespon; est-ce une erreur de transcription ou un autre Charles Crespon? A noter que l'émigrant a eu, avec sa première épouse Anne Rocquain, deux fils prénommés Charles baptisés à Connerré les 6 mars 1723 et 12 mai 1724. Le second est décédé le 4 juin 1740 à Connerré.

Agé de 46 ans, Charles Crespon se remarie le 9 janvier 1736 en Notre-Dame de Québec avec Marie Bergevin, veuve de Simon Morin, âgée de 57 ans[5]. Neuf enfants étaient nés du premier mariage de Marie Bergevin avec Simon Morin[4].

Trop âgé, Charles Crespon et Marie Bergevin n'auront pas d'enfant[3].

Le 12 août 1737, un Charles Crespon est désigné parrain sur l'acte de baptême de Charles Croto à Québec (Notre-Dame)[4][5].

On ne trouve pas trace des actes de décès du couple dans les registres québécois. Le 22 avril 1750, Charles Crespon est indiqué « défunt » sur l'acte de mariage de sa fille Marguerite avec Joseph Liberge dans les registres de Connerré. Anne Rocquain, la première épouse de Charles Crespon, meurt le 20 février 1766 à Connerré. Elle est qualifiée de « veuve de Charles Crespon » sur son acte de décès[1].

sources
 [1] Archives départementales de la Sarthe
 [2] Fichier Origine
 [3] Marcel Fournier et Gisèle Monarque, Registre journalier des malades de l'Hôtel-Dieu de Québec, 2005, Société de recherche historique Archiv-Histo
 [4] Programme de Recherche en Démographie Historique (PRDH) - Université de Montréal
 [5] Ancestry.ca, Registres paroissiaux et Actes d’état civil du Québec (Collection Drouin), 1621 à 1968



326 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en mai 2019

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2019 perche-quebec.com - Tous droits réservés