perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Thomas Giroust
(2de moitié XVIe Mortagne-au-Perche - ? )
Claude Feillard
(fin XVIe Mortagne-au-Perche - ? )
fils Giroust (? Mortagne-au-Perche - ? )

Thomas Giroust est le fils de Thomas Gyroust et de Michelle Radiguet ou Radigues qui sont les parents de deux autres enfants : Marie, baptisée le 13 janvier 1576 à Saint-Langis, et François, prêtre de « Saint-Matin de Lolone ».

Thomas Giroust, sa femme Claude Feillard, et leur fils partent pour le Canada vers 1634 en compagnie d’autres familles. Ils laissent derrière eux une fille et une sœur, Anne, mariée à Michel Debray.

Il y a peu de trace de leur présence en Nouvelle-France, si ce n’est celle d’un procès entre Gaspard Boucher et Thomas Giroust à propos de certains meubles et de vaisselle. Les noms de sa femme et de son fils étaient inconnus jusqu’à lors.

Le dépouillement des archives du Perche par le PREFEN a permis de retrouver la trace d’un certain Thomas Giroust marié à Claude Feillard, Seillard ou Cellier à Mortagne dans le Perche (auj. Mortagne-au-Perche). Par contre le nom de leur fils reste inconnu.

Thomas Giroust vit avec sa famille à Mortagne dans la paroisse Saint-Jean où il exerce la profession de cordonnier. Le couple fait baptiser trois filles à Saint-Jean de Mortagne:
1) Anne, baptisée le 20 août 1603. Ses parrain et marraines sont René Lemer, prêtre, Marie Rommet et Anne Gaudin. Elle épouse Michel Debray de qui elle a plusieurs enfants baptisés à Mortagne.
2) Françoise, baptisée le 15 août 1605. Ses parrain et marraines sont Guillaume Chauvet, Françoise Aulbin et Marguerite Damouche. Elle est peut-être enterrée le 26 juin 1607 à Mortagne (le sexe de l’enfant n’est pas précisé).
3) Guillemine, baptisée le 29 mars 1610. Ses parrain et marraines sont Charles Seillard, Jacqueline Devaut et Guillemine Denysot. Elle est peut-être enterrée le 22 août 1610 à Mortagne (le nom de l’enfant n’est pas donné).

Le PREFEN n’a pas retrouvé le baptême de leur fils qui les accompagne au Canada.

Thomas Giroust est parrain a plusieurs reprises à Mortagne, le 2 avril 1608 de Nicolas Lesperon, le 29 juillet 1602 de François Brec, le 14 juillet 1632 de Thomas Debray, son petit- fils, et le 25 mars 1633 de Thomas Huet, dernière mention de l’émigrant à Mortagne. Il passe quelques actes notariés à Mortagne et à Tourouvre.

D’après Marcel Trudel, Thomas Giroust et sa famille seraient rentrés en France en 1638, mais aucune trace d’eux n’a pu être relevé dans les archives du Perche après cette année.

source
 • PREFEN


308 émigrants percherons

partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
en partenariat avec
l'Association Perche-Canada
© 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés