perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Guillaume Fournier
(~ 1620 Coulimer ou Coulmer - 1699 Montmagny)
Du Perche à Repentigny Madonna, du Perche à Bay City Jack Kerouac Du Perche à Sainte-Félicité Diane Tell Arbre de parenté de Guillaume Fournier avec Marc Ouellet Arbre de parenté de Guillaume Fournier avec Alanis Morissette Arbre de parenté de Guillaume Fournier avec Justin Bieber Arbre de parenté de Guillaume Fournier avec Xavier Dolan Arbre de parenté de Guillaume Fournier avec Jim Carrey

Guillaume Fournier est né vers 1620 du mariage de Gilles Fournier et de Noëlle Gageut. Il peut être originaire des paroisses de Coulimer ou de Coulmer qui se trouvent toutes deux dans le département de l'Orne. Seul le village de Coulimer est situé dans le Perche. Si le patronyme Fournier est bien encore présent à Coulimer aujourd'hui, il n'y en a pas trace à Coulmer.

Agé d'une trentaine d'années, Guillaume Fournier décide de migrer en Nouvelle-France. Il épouse en la basilique Notre-Dame de Québec le 20 novembre 1651 Françoise Hébert, fillette de treize ans, petite-fille de l'apothicaire Louis Hébert, le premier colon du Canada.

Acte de mariage de Guillaume Fournier et Françoise Hébert

Les Fournier ont quatorze enfants, dont six garçons sur les huit atteignent l'âge adulte. Devenu co-seigneur de la paroisse Saint-Charles, Guillaume Fournier décéde le 24 octobre 1699 et est inhumé le lendemain à Saint-Thomas-de-Montmagny.

sources
  • Au Perche des Canadiens Français, Pays d'accueil Perche, juillet 1991, 88p.
  • fiche du PREFEN
  • Collection Drouin - Ancestry.com


  • Les Fournier du Québec

    Fournier

    Le Québec, une histoire de famille
    © La Boîte à Histoire Inc.

    Armoiries de l’Association des Fournier d’Amérique

    En 2005, on compte 12 200 Fournier au Québec, ce qui en fait le 26e patronyme en importance. Pas moins de 41 personnes portant le patronyme Fournier ont migré de France vers le Québec du XVIIe au XIXe siècles. Parmi ceux-ci, 12 ont laissé une descendance jusqu’à nos jours:
    . Le percheron Guillaume est le premier à rejoindre la Nouvelle-France. Guillaume Fournier et son épouse Françoise Hébert laissent la descendance la plus nombreuse portant le patronyme Fournier en Amérique.
    . Nicolas Fournier (Saint-Étienne des Marans, Charente-Maritime) et Marie Hubert laissent la deuxième plus importante descendance.
    . Antoine Fournier dit Préfontaine (Beaumont-les-Nonains, Oise) et Marie Roncerey laissent une descendance qui porte tantôt le patronyme Fournier et tantôt celui de Préfontaine à partir de 1800.
    . Pierre Fournier de Belleval (Sainte-Catherine d’Orléans) et Marie Ancellin laissent une descendance jusqu’à nos jours qui porte surtout le patronyme Belval à compter de 1850.
    . Liévain (Lyvrain) Fournier (Maurage, près de Mons en Hainault en Belgique) se marie le 6 avril 1728, avec Marie-Suzanne Fauteux, à Pointe aux Trembles de Neuville. Leurs descendants portent d’abord le patronyme Fournier, celui de Liévain-Fournier, puis Clément, et ensuite Guévin ou Guérin.
    . Pierre Fournier dit Vendôme (Fontaine-Raoul, Loir-et-Cher) arrive en 1739. Il se marie avec Françoise Couture le 5 février 1743 à Beaumont. Ils laissent une importante descendance jusqu’à nos jours.
    . Eméry Amiens/Fournier dit Larose (Sainte-Madeleine de Besançon, Le Doubs) prend le patronyme de sa mère en arrivant en Nouvelle-France. Il se marie le 14 février 1757 avec Marguerite Guénet à Québec. Ils laissent une descendance qui porta, à partir des années 1800, autant le patronyme Fournier que celui de Larose.
    . Joseph Fournier dit Ladouceur (Lieffrans, Haute-Saône) se marie avec Françoise Carlos le 26 janvier 1761 à Cap-Saint-Ignace.
    . Augustin Fournier dit La Grenade (Rouvre-la Chétive, Les Vosges) se marie avec Thérèse Demers à Chambly le 24 novembre 1760.
    . Claude Fournier dit L’Esprit (Pont Saint-Esprit, Le Gard) se marie avec Marie-Anne Besset le 30 juin 1772,à Chambly.
    . Étienne Fournier et son épouse Denise De Bron (Lyon, Rhône) arrivent au Québec vers 1785 avec au moins deux jeunes enfants.
    . Laurent-Louis Fournier naît en France en 1818. Il épouse vers 1845 Mathilde Hutton, une écossaise.

    326 émigrants percherons

    partis en Nouvelle-France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
    Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en mai 2019

    Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
    en partenariat avec
    l'Association Perche-Canada
    © 2019 perche-quebec.com - Tous droits réservés