perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Jean Leduc (~1621 Igé - 1702 Montréal)

Plaque apposée à l'intérieur de l'église Saint-Martin d'Igé

Plaque apposée à l'intérieur de l'église Saint-Martin d'Igé
© 2017 www.perche-quebec.com

Jean Leduc, fils de Jean Leduc et de Cécile Le Chaperon, est baptisé vers 1621 dans la paroisse Saint-Martin d'Igé, commune du Perche située dans le département de l'Orne en région Normandie (France).

Scieur de long, Jean Leduc s'engage avec Mathurin Bonnefeu, également originaire d'Igé, le 20 avril 1644 devant Pierre Teuleron, notaire à La Rochelle, par Jérôme Le Royer de la Dauversière pour les Associés de la conversion des sauvages de la Nouvelle-France comme bêcheur pour une durée de 5 ans moyennant 60 livres par an. Il est probable qu'ils aient fait le voyage sur La Notre-Dame parti de La Rochelle.

Le 18 novembre 1650, Jean Leduc se voit promettre par Chomedey de Maisonneuve une concession à Montréal mais il ne la recevra officiellement que le 20 août 1655. Défricher une terre et construire une maison n'étant pas tâche facile pour un seul homme, Jean Leduc s'associa avec un autre pionnier célibataire Jean Descary (~1620 - 1687 Montréal). L'historien Etienne-Michel Faillon (1799 - 1870) note: « Jean des Carries & Jean Le Duc s'obligèrent, l'un envers l'autre, à bâtir, à frais communs, une maison, d'abord sur la concession du premier & d'y défricher dix arpents de terre; & ensuite à bâtir une maison semblable sur la terre du second et à y faire les mêmes défrichements. Il fut stipulé que si l'un des deux venait à tomber malade avant l'achèvement de ces travaux, l'autre serait obligé à continuer l'ouvrage, sans prétendre à aucun dédommagement, nonobstant la maladie de son associé. Après que ces travaux eurent été exécutés sur la terre de des Carries, la guerre, qui survint, n'ayant pas permis, apparemment, de les entreprendre sur la concession de Jean Le Duc, celui-ci reçut de son compagnon la somme de cinq cent quatre-vingts livres, en dédommagement de ses services. »

Jean Leduc se marie le 11 novembre 1652 à Montréal avec la saintongeaise Marie Soulinier. Le couple a eu neuf enfants.

Au mois d'août 1655, Jean Leduc reçoit sa concession qui compte deux emplacements. Le premier est une terre de trente arpents qui se situerait aujourd'hui entre les rues Lusignant et Guy et entre les rues William et Dorchester. Le second emplacement est d'un arpent, situé dans « l'enclos de la ville » et se situerait aujourd'hui sur la rue Saint-Paul, entre la rue de Vaudreuil et la rue Saint-Vincent, jusqu'à la rue Sainte-Thérèse.

En décembre 1655, il cède à Marin Janat l'emplacement situé en ville ainsi que la maison qu'il y a fait construire. Cette maison de la rue Saint-Paul était la douzième maison construite dans la ville.

Jean Leduc décède le 18 avril 1702 à Montréal où il est inhumé le lendemain.

sources
  • Fiche Jean Leduc du PREFEN.
  • Association des Leduc d'Amérique
  • FAILLON Etienne-Michel. Histoire de la colonie française en Canada, Tome II Villemarie, Bibliothèque paroissiale, 1865, p. 106.


  • 308 émigrants percherons

    partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
    Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

    Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
    en partenariat avec
    l'Association Perche-Canada
    © 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés