perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Philibert Chaudon (1600 Tourouvre - ? )

Philibert Chaudon est baptisé le 22 septembre 1600 en l'église Saint-Aubin de Tourouvre. Il est le fils de François Chaudon et de Renée Lefebvre. Ses parrains et marraine sont François Delaroche, Alexandre Loyseau et Renée Cornilleau, tante de l'émigrant Julien Mercier.

Philibert Chaudon épouse en premières noces Pasquete Héron le 20 avril 1625 à Tourouvre. Ils ont un fils François, baptisé le 5 avril 1626 à Tourouvre. Après le décès de sa femme, il épouse en secondes noces le 11 août 1630 à Tourouvre Marie Loyseau. Le couple aura au moins cinq enfants, tous baptisés à Tourouvre:

 • Claude, baptisé le 24 août 1631 (parrain/marraine : Claude Loyseau et Perrine Chaudon).
 • Jeanne, baptisée le 1er mars 1633 (parrain/marraine : Christophe Beurrier et Jeanne Chaudon).
 • Claude, baptisé le 18 avril 1637 (parrain/marraine : Claude Barrière et Jeanne, fille de défunt François Chaudon).
 • Marie, baptisée le 29 juin 1640 (parrain/marraine : Benjamin Héron et Marie Le Roux).
 • Marie, baptisée le 31 mars 1645 (parrain/marraine : Marin Louche et Marie Manaury).

Le 19 mars 1647, Philibert Chaudon, manœuvre, demeurant à Tourouvre au lieu du Grand Pré, s’engage envers Noël Juchereau, sieur des Châtelets à partir en Nouvelle-France pendant trois ans moyennant la somme de 90 livres dont 60 seront payées à la femme de Chaudon qui ne l'accompagnera pas outre-Atlantique et le surplus à Philibert Chaudon en la Nouvelle-France, avec un manteau de bure estimé 9 livres. Sont témoins au contrat Guillaume Massard et Jacques Loyseau l'ancien.

Philibert Chaudon pourrait être arrivé à Québec le 6 août 1647 à bord du vaisseau « La Marguerite » parti de La Rochelle deux mois plus tôt. Il n'a pas fait souche au Canada où on ne retrouve aucune trace de cet engagé. A-t-il renoncé à son voyage ou est-il rentré dans le Perche après son engagement terminé en Nouvelle-France? On ne trouve pas trace de sa sépulture dans les registres québécois ni percherons.

source
  • Thomas Lacroix et Beaussy Isabelle, Philibert CHAUDON, Programme de recherche sur l'émigration des Français en Nouvelle-France (PREFEN), 2005


  • Le navire « La Marguerite » (1647)

    Le vaisseau « La Marguerite » (70 tonneaux) commandé par Hippolyte Bourget et armé par Pierre Legardeur de Repentigny et Noël Juchereau est parti du port de la Rochelle en 1647 et a rejoint Québec le 6 août 1647.

    La liste des membres d'équipage et des passagers de « La Marguerite » n'est pas connue avec certitude. Noël Juchereau étant un des armateurs de ce navire, les émigrants percherons suivants, tous engagés par les frères Juchereau en 1647, pourraient avoir traversé l'Atlantique sur ce voilier: Pierre Aloignon, Philibert Chaudon, René Duteil, Raoullin Frondière, Louis Guimond, Louis Houde, Martin Huan, Pierre Lande, Jacques Loiseau dit Grandinière, Jean Malenfant, Pierre de Montchevreul, Pierre Piaud, Pierre Tremblay, Daniel Trémond, René Vigneron, René Visage.

    source
     • Navires venus en Nouvelle France – Charles Vianney Campeau, Montréal, membre de la société généalogique Canada - France
    308 émigrants percherons

    partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
    Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

    Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
    en partenariat avec
    l'Association Perche-Canada
    © 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés