perche-quebec.com
perche-quebec.com
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVIIe siècle

Pierre Tremblay (~ 1626 Randonnai - ~ 1688 Canada)
Arbre de parenté de Pierre Tremblay avec Céline Dion Arbre de parenté de Pierre Tremblay avec Marc Ouellet Arbre de parenté de Pierre Tremblay avec Xavier Dolan Arbre de parenté de Pierre Tremblay avec Fabienne Thibeault

Pierre Tremblay, l'ancêtre commun des Tremblay d'Amérique, naît vers 1626 à Randonnai, village du Perche en limite du Pays d'Ouche. Il est le fils de Philibert Tremblay et de Jeanne Coignet. Aussi loin que remontent les archives évoquant le village de Randonnai, on retrouve la trace des Tremblay. Propriétaires terriens, ils travaillent également le fer et une branche éloignée de la famille donne des maîtres de forges qui accèderont même à la noblesse: les du Tremblay, seigneurs de Gaillon.

Lorsque Pierre Tremblay s’engage le 9 avril 1647 à Tourouvre auprès de Noël Juchereau, il dit habiter Randonnai, au lieu-dit de la Filonnière. Il est laboureur et part pour trois années rémunérées 75 livres chacune. L’acte stipule qu’il sera nourri et que ses voyages aller et retour lui seront payés. Il pourrait être arrivé à Québec le 6 août 1647 à bord du vaisseau « La Marguerite » parti de La Rochelle deux mois plus tôt. Quand Pierre Tremblay arrive au Québec, il a 21 ans. Après avoir rempli son contrat, à Québec, avec le sieur Juchereau, il cherche à s'établir comme cultivateur sur la Côte de Beaupré. Au début, il aurait été à l'emploi de fermiers déjà établis, probablement les Gagnon ou les Gravel.

Maison ancestrale des Tremblay à Randonnai dans le Perche Église Saint Malo de Randonnai Église Saint Malo de Randonnai Plaque en hommage à Pierre Tremblay à l'intérieur de l'église de Randonnai - © 2014 www.perche-quebec.com Plaque de l'Association des Tremblay d'Amérique à Baie-Saint-Paul (Charlevoix) - © 2014 www.perche-quebec.com Monument en hommage à Pierre Tremblay à Baie-Saint-Paul (Charlevoix) - © 2014 www.perche-quebec.com Monument en hommage à Ozanne Achon à Baie-Saint-Paul (Charlevoix) - © 2014 www.perche-quebec.com

Dix ans après son arrivée, Pierre Tremblay contracte mariage devant Claude Aubert avec Ozanne Achon le 19 septembre 1657. Le mariage a lieu le 2 octobre 1657 dans l’église Notre-Dame à Québec.

Fille de Jean Achon et d’Hélène Regnault, Ozanne Achon est aunisienne, baptisée le 18 juillet 1633 dans l’église Notre-Dame de Chambon en Charente-Maritime. Ses parrain et marraine sont André Martin et Ozanne Achon. Sur la recommandation de son curé, Ozanne Achon part pour la Nouvelle-France en 1657, elle est alors âgée de 24 ans. Elle quitte La Rochelle embarquée sur le Taureau accompagnée de douze autres jeunes filles et arrive à Québec le 21 juin 1657. Elle épouse presque aussitôt Pierre Tremblay et s’inscrit à la confrérie du Saint-Rosaire.

Ce couple modeste s'installe sur une terre près de l'actuelle église de L'Ange-Gardien, sur la Côté-de-Beaupré. Entre 1658 et 1677, Pierre Tremblay et Ozanne Achon donneront vie à douze enfants : six filles et six garçons. Toutes les filles se marient mais seulement quatre des garçons font de même. Ils ont donné naissance à la famille francophone la plus nombreuse en Amérique du Nord, les Tremblay.

Pierre Tremblay va travailler la terre toute sa vie. Le 1er décembre 1678, Mgr François de Laval lui confie l'exploitation d'une ferme, à Baie-Saint-Paul. Il voit aussi à l'établissement de ses fils. Pierre, l'aîné, deviendra seigneur des Eboulements. On ignore la date précise de décès de Pierre Tremplay. Le 14 avril 1687, Pierre Tremblay assiste au mariage de sa fille Marguerite mais il est déclaré mort au moment du contrat de mariage de Louise, le 5 novembre 1689. Il aurait été victime d'une épidémie qui frappa la colonie en 1688.

Ozanne survivra à son mari une vingtaine d'années. Le 9 mars 1696, Ozanne Achon fait donation de la moitié de la terre de L’Ange Gardien à son fils Jacques. En contrepartie, il s’engage à la soigner et à la nourrir tant qu’elle vivra. Ozanne Achon s’éteint au cours de l’hiver 1707 et est inhumée la veille de Noël à Québec.

sources
  • PREFEN
  • LEMIEUX Louis-Guy, Grandes familles du Québec, Québec, Les éditions du Septentrion, 2006, p. 12-13.
  • Navires venus en Nouvelle-France
  • Association des Tremblay d'Amérique


  • Vidéo - Le Québec, une histoire de famille

    Gagnon

    Le Québec, une histoire de famille
    © La Boîte à Histoire Inc.

    Le navire « La Marguerite » (1647)

    Le vaisseau « La Marguerite » (70 tonneaux) commandé par Hippolyte Bourget et armé par Pierre Legardeur de Repentigny et Noël Juchereau est parti du port de la Rochelle en 1647 et a rejoint Québec le 6 août 1647.

    La liste des membres d'équipage et des passagers de « La Marguerite » n'est pas connue avec certitude. Noël Juchereau étant un des armateurs de ce navire, les émigrants percherons suivants, tous engagés par les frères Juchereau en 1647, pourraient avoir traversé l'Atlantique sur ce voilier: Pierre Aloignon, Philibert Chaudon, René Duteil, Raoullin Frondière, Louis Guimond, Louis Houde, Martin Huan, Pierre Lande, Jacques Loiseau dit Grandinière, Jean Malenfant, Pierre de Montchevreul, Pierre Piaud, Pierre Tremblay, Daniel Trémond, René Vigneron, René Visage.

    source
     • Navires venus en Nouvelle France – Charles Vianney Campeau, Montréal, membre de la société généalogique Canada - France
    308 émigrants percherons

    partis en Nouvelle-France au XVIIe siècle.
    Liste mise-à-jour par perche-quebec.com en juin 2017

    Aux racines de la Nouvelle-France et du Canada français
    en partenariat avec
    l'Association Perche-Canada
    © 2017 perche-quebec.com - Tous droits réservés