Le Perche, terre d'émigration vers le Québec au XVII<sup>e</sup> siècle
Le Perche, terre d'émigration
vers le Québec au XVIIe siècle
Suivre les mises-à-jour de perche-quebec sur Facebook

Madonna Céline Dion Camilla Parker-Bowles Angelina Jolie Justin Trudeau Hillary Clinton Justin Bieber Ryan Gosling Xavier Dolan Isabelle Boulay Diane Tell Fabienne Thibeault Marc Ouellet Jack Kerouac Le Perche, terre d'émigration vers le Québec Généalogie perche-quebec.tv



Pionniers
mortagnais
Autres pionniers
percherons

Autres Foyers
d'émigration
 • Igé
 • Saint-Cosme
 • Tourouvre

Mortagne-au-Perche (Orne, France)

Mortagne-au-Perche est une commune du Perche située dans le département de l'Orne en région Normandie (France). Elle est un des principaux foyers d'émigration française vers la Nouvelle-France (Québec) au XVIIe siècle. Depuis 1967, Mortagne-au-Perche est jumelée à Boucherville, ville fondée par le pionnier Pierre Boucher, originaire de la capitale du Perche.

Bien que n'ayant pas d'ouverture directe sur la mer, le Perche a envoyé au cours du XVIIe siècle un bon nombre de ses habitants pour la colonisation de la Nouvelle-France. Artisans, bûcherons, laboureurs venus du Perche ont été les premiers à "faire de la terre".



Les émigrants mortagnais partis au XVIIe siècle pour la Nouvelle-France

1634Marie Renouard (34 ans)
Charles Giffard (2 ans)
Marie Giffard (5 ans)
Charles et Marie Giffard embarque avec leurs parents Robert Giffard et Marie Renouard pour la Nouvelle-France en 1634.
1634François Belanger (~20 ans)
À l'appel de Robert Giffard, François Belanger quitte la France au printemps 1634 avec le premier groupe de colons composés d'habitants de Mortagne et de Tourouvre. Il est alors célibataire.
1634Marin Boucher (~47 ans)
Conduit par Robert Giffard et Noêl Juchereau, Marin Boucher embarque pour la Nouvelle-France en 1634. Il est accompagné de sa seconde épouse Perrine Mallet originaire de Courgeon et de trois de ses fils baptisés à Saint-Langis-les-Mortagne, François (~17 ans), Louis Marin (~3 ans) et Jean Galeran (~1 an).
1634Zacharie Cloutier (~44 ans)
Zacharie Cloutier (16 ans)
Zacharie est engagé le 14 mars 1634 à Mortagne par Robert Giffard comme maître charpentier pour une durée de 5 ans. Partis du port de Dieppe, Zacharie et son fils Zacharie débarquent le 4 juin 1634 à Québec. Le reste de la famille Cloutier semble les avoir rejoints en Nouvelle-France l'année suivante.
1634Jean Guyon (14 ans)
En mars 1634, Jean Guyon père et son fils Jean embarquent à Dieppe et après deux mois de traversée, ils arrivent à l'embouchure du fleuve Saint-Laurent. Le 4 juin 1634, ils atteignent Québec .
vers 1634Gaspard Boucher (~35 ans)
Nicole Lemaire (~39 ans)
Pierre Boucher (~12 ans)
Nicolas Boucher (~9 ans)
Marie Boucher (~5 ans)
Marie Marguerite Boucher (~3 ans)
Madeleine Boucher (~2 ans)
Ayant répondu à l’appel de son compatriote Robert Giffard, Gaspard Boucher vend sa ferme de Mortagne le 1er février 1634. La date de sa traversée n'est pas certaine. Il est possible qu’il se soit embarqué pour Québec dès 1634. Quelques historiens ont émis l’opinion que c’est lors de ce premier voyage qu’il emmena son épouse Nicole Lemaire et quatre de ses enfants : Pierre, le futur gouverneur de Trois-Rivières, fondateur et seigneur de Boucherville, Nicolas, Marie et Marguerite. Dans un mémoire rédigé en 1695, Pierre Boucher affirme qu’il a été emmené au pays en 1635, à l’âge de 13 ans. Si Gaspard vint en 1634, il a pu retourner l’année suivante chercher sa famille et ses bagages.
vers 1634Jean Côté Jean Côté est mentionné pour la première fois à Québec le 17 novembre 1634 lors de son mariage avec Anne Martin. Le lieu d'origine de Jean Côté est inconnu. Certains le croient venu de Mortagne-au-Perche mais aucun registre percheron ou québécois ne vient confirmer cette hypothèse.
vers 1634Thomas Giroust
Claude Feillard
fils Giroust
Thomas Giroust, sa femme Claude Feillard, et leur fils partent pour le Canada vers 1634 en compagnie d’autres familles. Ils laissent derrière eux une fille et une sœur, Anne, mariée à Michel Debray.
1635Jean Poisson père
Jean Poisson (16 ans)
Veuf, Jean Poisson migre en 1635 vers la Nouvelle-France depuis le port de Dieppe avec son fils Jean. Ses filles Barbe et Mathurine le rejoindront plus tard en 1647.
vers 1635Xainte Dupont (~40 ans)
Anne Cloutier (~9 ans)
Charles Cloutier (~6 ans)
Jean Cloutier (~15 ans)
Louise Marie Cloutier (~3 ans)
Xainte Dupont et quatre de ses enfants rejoignent en Nouvelle-France le père de famille Zacharie Cloutier et le fils aîné Zacharie arrivés plus tôt en juin 1634.
vers 1636Mathurine Robin (~40 ans)
Claude Guyon (~7 ans)
Denis Guyon (~5 ans)
Marie Guyon (~12 ans)
Michel Guyon (~2 ans)
Simon Guyon (~15 ans)
Le PREFEN estime l'année d'arrivée de Mathurine Robin et ses enfants en Nouvelle-France à 1636. Le fils aîné Jean et le père de famille Jean Guyon sont arrivés en 1634.
vers 1636Claire Morin
Claire Morin est mentionnée pour la première fois en Nouvelle-France lors de son mariage à Québec, le 30 novembre 1636, avec Jamin Bourguignon dit Le Provencal.
1638Jeanne Boucher (~31 ans)
Jean Hayot (~3 ans)
Geneviève Hayot (6 ans)
Rodolphe Hayot (4 ans)
Le couple Thomas Hayot et Jeanne Boucher émigre en Nouvelle-France en 1638 avec trois enfants, Geneviève née à Mortagne en 1632, Rodolphe né à Mortagne en 1634 et Jean.
1643Jacques Gaynes
Jacques Gaynes dit Beauregard, sergent d'une compagnie du régiment de Pontchâteau, est engagé le 6 avril 1643 devant Abel Cherbonnier, notaire à La Rochelle, par Guillaume Desjardins, sieur de Saint-Val pour Charles de La Tour, sieur de Saint-Etienne pour une durée de 2 ans moyennant 120 livres dont 30 livres d'avance. On ne trouve plus trace de Jacques Gaynes dans les registres après son engagement.
1647Jean Poisson (28 ans)
Barbe Poisson (~16 ans)
Mathurine Poisson
Jacqueline Chamboy (23 ans)
Louise Poisson (2 ans)
Jeanne Poisson (<1 an)
Parti une première fois en 1635 avec son père, Jean Poisson rentre dans le Perche en 1640, épouse à Mortagne Jacqueline Chamboy en 1644 et repart en Nouvelle-France avec sa petite famille et ses deux soeurs en 1647.
1651Pierre Maheu, sieur des Hazards (20 ans)
Le 22 mai 1651, Pierre Maheu s'engage devant Maître Choiseau, notaire à Tourouvre, à aller servir Jean Juchereau de More durant cinq ans au Canada moyennant 45 livres tournois par an.
vers 1652Barbe Guyon (~35 ans)
Pierre Paradis (~48 ans)
Marie Paradis (~11 ans)
Jacques Paradis (~11 ans)
Guillaume Paradis (~8 ans)
Pierre Paradis (~5 ans)
Jean Paradis (~2 ans)
Pierre Paradis, Barbe Guyon, son épouse, et cinq de leurs enfants migrent en Nouvelle-France vers 1652.
vers 1653Zacharie Maheu (~51 ans)
Zacharie émigre au Canada avec son fils René vers 1653. On trouve mention de son nom en Nouvelle-France pour la première fois le 20 juin 1654 sur l'acte de concession d'une pièce de terre par Robert Giffard. Il laisse son épouse en France; il ne la reverra pas.
1661Verdier Michel (~31 ans)
Michel Verdier traverse l'Atlantique en 1661 pour rejoindre le Canada mais il n'y fera qu'un bref séjour. Il est déjà de retour en France en 1662.
1662Robert Boulay (~32 ans)
Jacqueline Boulay (3 ans)
Robert Boulay s'engage vraisemblablement à La Rochelle car on l'y trouve le 6 juin 1662 en présence de sa femme Françoise Grenier et d'une petite fille, Jacqueline, baptisée à Saint-Germain-de-Loisé le 10 avril 1659.
1662Charles Turgeon (~35 ans)
Pasquière Lefebvre (~34 ans)
Marie-Claire Turgeon (~11 ans)
Jacques Turgeon (~9 ans)
Anne Turgeon (~4 ans)
Charles Turgeon part pour le Canada en compagnie de Robert Boulay à l'été 1662. Des six enfants nés à Saint-Jean de Mortagne, seuls les trois survivants Claire, Jacques et Anne viennent en Nouvelle-France avec leurs parents. Il est possible que la famille ait fait la traversée sur L'aigle d'Or, navire commandé par Nicolas Gargot, parti de La Rochelle le 17 juillet 1662 et arrivé à Tadoussac vers le 20 novembre.

vers 1663Charles Anjon
Charles Anjon arrive au Canada vers 1663. Il est confirmé le 23 mars 1664 à Québec.
vers 1665Charles Badier dit Laforest
D'après les différentes déclarations d'origine que Charles Badier a faites au Canada, il serait originaire de « Mortagne, paroisse Saint-Nicolas », or il n'existe aucune paroisse Saint-Nicolas à Mortagne-au-Perche. On ne retrouve aucune trace de lui et de sa famille à Mortagne ou dans le Perche.
vers 1689
Marie-Françoise Delespon
(~32 ans)
Marie-Françoise Delespon migre en Nouvelle-France vers 1689. On trouve une seule trace de cette immigrante dans des registres québécois, celui des malades de l'Hôtel-Dieu de Québec où Marie-Françoise Delespon est hospitalisée le 19 juillet 1689.
1698
Charles Giroux (~29 ans)
Charles Giroux part en Nouvelle-France en 1698 où on le mentionne pour la première fois le 29 octobre 1698 au mariage de Nicolas Foulon et de Barbe Boyer.